Allons en paix

Par delà les idées qui me ritournellent la cervelle, s’est passé une saison puis une autre et encore et encore et encore, du chaud au froid, du bonheur à l’horreur à 50 km/sec on traverse l’écran géant. Cette lumière qui vacille loin, loin, loin dans le vide, serait-ce enfin cette flamme si attendue, cette perle rare suspendue au mur du courage du monde ou serait-ce l’effet d’un blanc de mémoire ancestral?  Formule sanguine aux plaquettes rouges assoiffées de bonté humaine.

Allons en paix.

Laisser un commentaire [eshop_addtocart]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *